2014

2015

2016

2017


AnimSapin.gif (28735 octets)

boule_noel2.gif (29844 octets)
Entrée du site

Je vous souhaite à toutes et à tous de joyeuses fêtes de Noël, mais aussi une bonne année 2017 !
Qu'elle soit pour vous source de santé, de bonheur, de joies, de désirs et de prospérité malgré les difficultés qui nous attendent !

N'oubliez pas que le pays souffre depuis mai 2012, qu'il s'appauvrit de jour en jour et plonge vers une décadence qui, si nous ne l'arrêtons pas, mettra nos enfants et petits-enfants en grand danger !

Je veux pouvoir les regarder toujours, les yeux dans les yeux, en étant fier de me battre pour eux !

2017 sera donc l'année ou, VOUS comme MOI, seront responsables soit de la sauvegarde de leur avenir soit de leur perte, et je pèse mes mots !

Cette année 2017 doit être l'année d'une véritable alternance et nous débarrasser du socialisme qui détruit notre pays !



Grâce à l'Amicale des anciens du Collège "Ste Croix/St Euverte" d'Orléans, et après de longues recherches, j'ai retrouvé le 33 T vinyle enregistré en 1963 lorsque j'étais soliste soprane à la prestigieuse Chorale "Ste Croix/St Euverte" d'Orléans.

Ce chant, "La nuit" de Jean-Philippe Rameau, dont je fus le petit soliste, me bouleverse à chaque écoute, je ressens l'émotion et la joie de l'avoir chanté avec cette "voix d'ange" comme me le disait alors mon chef de chœur.

Merci à mes "Maitres de Chapelle", (notamment l'Abbé Maurice LECOMTE) grâce à leur dévouement et leur extrême gentillesse, la passion et l'amour de la musique ne m'ont jamais quitté !

Aujourd'hui, malgré mon handicap, j'essaie de composer de modestes mélodies, une façon pour moi de ne pas oublier ce passé encore si présent ! 


La campagne est à ma porte, l'eau coule et ruisselle tout près, je dois essayer d'en profiter au maximum et en tirer une sereine inspiration.

Je suis atteint depuis plusieurs années par une maladie orpheline, découverte en novembre 2009 après 2 ans de recherches médicales.

Alors, avec l'amour des miens et l'amour de ceux qui m'entourent, je veux me battre et je refuse de perdre le combat contre cette maladie qui, hélas, ne se soigne pas !

A bientôt sur ce site ?

Webment votre .   
 



 

Tweeter